Le traitement des parodontites

La parodontite chronique peut être décrite comme une infection chronique. Le traitement de cette maladie passe donc par une maîtrise de cette infection. Il faudra, pour ce faire, parvenir à maîtriser d'une part la quantité des bactéries et, d'autre part, d'en maîtriser l'agressivité.Par définition on ne guéri pas d'une maladie chronique, on se stabilise, on obtient une rémission. Cette stabilisation face à la maladie est recherchée par une stratégie de traitement spécifique. L’objectif est la disparition de la poche parodontale qui peut se faire par :

  • Régénération de l’os perdu : l’os progresse et se repositionne 3 millimètres sous la gencive.
  • Rétraction de la gencive : la gencive se rétracte pour rejoindre le niveau osseux et se repositionner 3 mm au dessus.
  •  En général la disparition de la poche se fait par les deux phénomènes conjugués sans que l’on puisse le savoir à l’avance.

Le traitement parodontal va se dérouler en 5 étapes sur plusieurs mois.

Etape 1: le bilan parodontale est réalisé pour évaluer le degré d’atteinte de la maladie. Le bilan parodontal permet d'évaluer la perte osseuse et d'établir un diagnostic parodontal et un pronostic pour chaque dent. Il comporte plusieurs tests:

  1. Sondage parodontal.
  2. Évaluation des mobilités dentaires.
  3. Bilan radiographique long cône dont la qualité d'image est meilleure et plus précise que celle de la radiographie panoramique. Le bilan long cône est indiqué chez l'édenté partiel pour préciser le diagnostic.

Etape 2: contrôle de plaque dentaire. 

Il s’agit de l’enseignement d'une technique de brossage adaptée à l’aide de : brosse à dents, fil dentaire, brossettes inter dentaires.

 

Etape 3 : Détartrage et Surfaçage radiculaire

Cette étape est réalisée par le dentiste sous anesthésie locale.Elle doit être commencée une fois le contrôle de la plaque correctement assuré par le patient.
Cela consiste à aller éliminer les bactéries et le tartre en profondeur dans vos poches parodontales à l’aide de curettes et d’ultrasons.Suite à ce traitement il y a un risque de ressentir des sensibilités au froid pendant plusieurs mois. Cette étape se fait en une ou deux séances. D’autres moyens d’action viennent compléter cette étape:

• Antibiotiques

Dans un certain nombre de cas une antibiothérapie sera associée au traitement local. Le choix sera dicté par le caractère aigu ou spécifique de l'infection.

• Bains de bouche antiseptiques

L'efficacité des bains de bouches antiseptiques dépendra avant tout du produit utilisé. Mais même pour les produits les plus efficaces (à base de chlorhexidine), cette efficacité sera limitée à la surface là où le brossage peut lui aussi être efficace. Des bains de bouche antiseptiques ne pouront donc pas venir à bout d'une parodontite, mais seront utilisés, en complément d’un brossage adéquat.

Etape 4: Réevaluation à 6 semaines

Après ce travail, un premier contrôle est réalisé. Lors de ce premier contrôle, environ 80% des sites traités doivent être résolus. Les 20 % restants doivent montrer un progrès et ce progrès peut encore se poursuivre au fil des 12 mois suivants. Pour promouvoir cette poursuite de la guérison et pour maintenir celle-ci lorsqu'elle est obtenue, le patient est enrôlé dans un protocole de soins parodontaux d'entretien appelé: "la maintenance parodontale". Si ce traitement n’est pas suffisant pour retrouver une gencive saine, des traitements chirurgicaux sont à envisager.

Etape 5: Maintenance parodontale

Cette maintenance parodontale sera appliquée à une fréquence variable suivant, notamment, la qualité du contrôle de plaque assuré par le patient, son état de santé, le nombre et l'étendue des lésions résiduelles.